LA RT 2012 C'est Quoi ?

 

 

 

La RT 2012 comporte trois exigences de résultats définies par 3 coefficients :

 

1. le Bbio, ou Besoin bioclimatique conventionnel, exprime les besoins liés au chauffage, à la climatisation et à l’éclairage. Un bon Bbio c’est des besoins énergétiques limités grâce à une conception réfléchie. Un Bbio performant s’obtient en optimisant le bâtiment indépendamment des systèmes énergétiques mis en œuvre : En travaillant sur l’orientation et la disposition des baies afin de favoriser les apports solaires en hiver tout en s’en protégeant en été .En privilégiant l’éclairage naturel. En prenant en compte l’inertie pour le confort d’été. En limitant les déperditions thermiques grâce : à la compacité des volumes, à une bonne isolation des parois opaques (murs, dalle et toiture) et des baies (fenêtres et portes donnant sur l’extérieur ou sur un local non chauffé).

 

2. le Cep ou coefficient de Consommation conventionnelle d’énergie primaire porte sur les consommations annuelles ramenées au m2 liées aux cinq usages suivants : chauffage, climatisation s’il y a lieu, eau chaude sanitaire, éclairage, et auxiliaires tels que les pompes et les ventilateurs.

 

3. le Tic caractérise la Température intérieure conventionnelle en période de forte chaleur. Sa limitation vise à assurer, en été, de part et d’autre, un bon niveau de confort et à éviter les surchauffes sans qu’il soit nécessaire de climatiser.

 

 

La mise en conformité avec la RT 2012 exige la mise en place d’une isolation complémentaire dans le cadre d’une construction en bois.

Cette isolation complémentaire peut se fait de 2 manières :

- par l’intérieur avec l’ajout d’un isolant (laine de roche, de chanvre ou de bois) entre les doubles      madriers (dans les murs)

-  par l’extérieur (sur le toit) avec l’ajout d’un isolant (laine de roche, de chanvre ou de bois) au-dessus de la volige en 28mm

 Ne voulant rien sacrifier à l’esthétique du bois, Nos maisons bois en kit bénéficient toutes d’une charpente traditionnelle apparente. Elles sont donc systématiquement isolées par l’extérieur avec des produits spécifiques d’isolation posés selon la méthode Sarking.

La méthode Sarking est un système d’isolation destiné aux toitures inclinées où l’isolation est fixée au-dessus de la structure portante de la toiture et non pas entre les chevrons comme dans le cas d’une toiture traditionnelle. Le principal avantage de cette méthode tient au fait que les ponts thermiques peuvent plus facilement être évités.